Pauline : pépites d'aidants

Voici le 2ème épisode de la série relative à Pauline, une aidante exceptionnelle qui a vécu pendant des années avec celles qu’elle appelle affectueusement ses « vieilles dames » : sa maman et sa tante atteintes de maladies neurodégénératives apparentées à Alzheimer.

Vous pouvez relire le début de son histoire dans le 1er épisode, Pauline une aidante².

Aujourd’hui, Pauline nous livre avec générosité ce que j’appelle des « pépites ». Ce sont des histoires drôles d’aidants qui composent les plus beaux souvenirs, les plus belles images, les plus grandes émotions de son histoire d’aidante.
Pendant ma vie d’aidante avec ma famille, les anecdotes drôles ont été innombrables. Elles ont ponctué notre quotidien de sourires qui, sans faire oublier la maladie, nous ont apporté des vitamines ressourçantes. L’incongruité peut surgir à tout moment lorsque nous restons dans le réel et que nous sommes témoins de comportements « décalés ».

Plusieurs me viennent à l’esprit.

Pépite d'aidant n°1 

Une amie nous rend visite et apporte des petits chocolats que nous disposons dans un plat. Ma tante arrive, voit les chocolats et plonge sa main dans le plat en souriant avec gourmandise et en s’exclamant : « Oooooh du charbon ! ». 

Pépite d'aidant n°2 

Du jour au lendemain, maman s’est mise à chanter régulièrement et avec enthousiasme un petit air : « Pétronille, tu sens la menthe, la menthe, la pastille de menthe. Pétronille tu sens la menthe entortillée dans du papier ».
Elle ne l'avait jamais fredonnée auparavant. Nous lui demandons de quoi il s’agit mais elle n’en a aucune idée. Une recherche sur internet nous apprend qu’il s’agit d’une chanson grivoise chantée par un comique troupier né en 1919 et mort en 1935, quand maman avait 10 ans.

Pépite d'aidant n°3 

Un soir, pendant la préparation du dîner, maman prend un plat à tarte, met des chips dedans, arrose le tout de sucre et met le plat au four.
Je lui demande : « Que fais-tu ? » 
Elle me répond le plus naturellement du monde : « Eh bien, je prépare une tarte ! »
Nous décidons de goûter et, ma foi, c’était fort bon et maman était ravie d’avoir participé à l’élaboration du repas !

Pépite d'aidant n°4 

Un jour, nous appelons ma tante pour le dîner. Elle arrive et nous trouve tous les six assis autour de la table. Elle nous regarde et s'exclame : « Eh bien que faites-vous tous là, vous attendez le bus ? ». Eclat de rire familial !

Pépite d'aidant n°5 

Régulièrement quand maman ne voulait pas finir son assiette, elle se tournait vers son voisin de table, notre fils Grégoire, et lui donnait ses restes en disant : « Il a encore faim », en dépit des protestations de l’intéressé, âgé de onze ans. Et quand il restait peu d’aliments, elle les cachait sous ses couverts !

Pépite d'aidant n°6 

Un matin, je trouve maman déjà levée, assise dans notre salon. Je l’embrasse, lui demande si elle a bien dormi.
Elle me répond : « Oui ».
Je passe alors dans la cuisine et entend maman demander à ma fille qui se brossait les cheveux dans le salon : « Tu la connais cette dame ? ».
Ma fille, sans se démonter, lui répond : « Mais oui, je la connais très bien, c’est ma maman. D’ailleurs, tu la connais aussi parce que c’est ta fille ».
Maman lui répond enchantée : « Ah mais c’est formidable ! ».
Je remercie Pauline d’avoir partagé les instants touchants et amusants gravés dans la mémoire de cette famille extra « et » ordinaire.

Ces moments uniques sont des pépites parce qu’on ne sait pas quand ils surviendront. Ils nous prennent par surprise. Comme les réflexions rigolotes dont les enfants nous font parfois involontairement le cadeau, on peut savourer la spontanéité du rire qu’ils déclenchent. Ils adoucissent les angles de la maladie et nous rappellent qu’il ne sert à rien de regretter l’autre tel qu’il était avant. Ensemble, nous pouvons toujours rire et partager de bons moments.

Vous aussi, n’hésitez pas à me contacter, via le formulaire de contact, afin de relater vos pépites d’aidants sur le blog. Il faut transmettre au plus grand nombre les doses de bonheur !

Dans le prochain article, vous trouverez le dernier épisode du témoignage de Pauline qui nous fait part de son expérience et de ses réflexions pour bien vivre sa vie d’aidant.

Partager cet article :
Ne ratez pas les prochains articles, abonnez-vous :

Vos réflexions sur le sujet

Ce blog est un lieu d'échanges et les commentaires sont les bienvenus. Ils sont publiés après relecture, afin d'éviter que notre espace de discussion soit envahi de publicités indésirables. Vous pouvez suivre nos échanges et aussi y participer à votre tour.

Commentaire

Cet article n'a pas encore été commenté. Soyez le premier !

Démarrer la discussion